Quelques idées de diorama

texte et photos:JH et JCL

 

Vous possédez certainement quelques locomotives, voitures voyageurs ou wagons de marchandises dont vous êtes particulièrement fiers parce que vous les avez patiemment super détaillés, patinés ou même construits de toutes pièces. Malheureusement vous n'avez pas de réseau pour faire circuler votre matériel et il est précieusement conservé dans une boîte ou présenté dans une vitrine.

Pourquoi ne pas offrir à vos réalisations un véritable "écrin" pour les mettre en valeur? Après avoir trouvé l'endroit stratégique où votre diorama sera le mieux, il vous faudra choisir un thème (gare, dépôt, pleine ligne ... ) suivant le type de matériel que vous allez y placer.

Nous vous donnons ici deux exemples de réalisation: un embranchement particulier desservant des silos agricoles et un dépôt à locomotives.

Voyons tout d'abord le dépôt. Il n'est pas la reproduction fidèle d'un site réel, mais tente toutefois d'y faire figurer quelques éléments caractéristiques et pouvant accueillir du matériel  électrique, diesel ou vapeur.

Voyons tout d'abord le dépôt. Il n'est pas la reproduction fidèle d'un site réel, mais tente toutefois d'y faire figurer quelques éléments caractéristiques et pouvant accueillir du matériel  électrique, diesel ou vapeur.

Après avoir disposé les quais nécessaires à ces installations, les voies (Jouef pour les noyées, Roco et Peco pour les visibles) sont ballastées avec du sable absorbant d'atelier, puis salies outrageusement à la gouache et à la terre à décor. Les voies des remises sont noyées dans une dalle (plâtre ou carton) sur laquelle les traces d'huile sont nombreuses. Les zones restant entre les voies sont recouvertes d'un mélange sable, flocage fin, puis salies.

L'auvent de la  station-service est en fait un abri de quai Jouef retravaillé, sous lequel sont disposés les appareils nécessaires à la distribution de carburants et autres lubrifiants ainsi que différents accessoires. Prés de là, on trouve la voie de réception des wagons de carburants; les plaques métalliques (ruban de cerclage) au sol cachent les vannes pour le dépotage des wagons d'approvisionnement.

Les quais du poste de distribution de sable sont en carton plume recouvert de gravier rouge qui figure également les pistes de circulation. Les 4 mâts sont en profilé plastique, les canalisations en fil électrique de différentes sections, les cyclones ont été usinés au tour. Les barrières sont réalisées en profilé plastique et corde à piano.

Les bâtiments sont en carton épais rigide (calendrier de récupération) recouvert de papier estampé imitation brique. Pour donner un peu plus de relief, la forme, les dimensions des deux remises ainsi que les toitures sont différentes. Des bandes de papier figurent les profilés métalliques soutenant l'ensemble du bâtiment. Le toit arrondi est en carton souple, l'autre est tiré d'un faire part de mariage (comme quoi rien ne se perd). Les portes sont en carte plastique. Les cheminées sont faîtes à partir de pailles alimentaires récupérées dans un fast-food. Une fois peint, le tout est copieusement sali avec un lavis noir et à la terre à décor.

 

Le deuxième exemple est donc une portion d’embranchement particulier, longeant des silos à céréales en béton, théâtre privilégié pour admirer des trains entiers de wagons Transcéréales.

La surface au sol est de 110 x 25cm et la hauteur totale est de près de 70cm. Ce diorama est installé au dernier niveau d’une étagère ce qui me permet d’avoir une observation à hauteur des yeux.

La base est faite en contre-plaqué de 10mm et le fond est en Isorel de 3mm peint (la face lisse est devant). Le tout est renforcé par des équerres métalliques garantissant la rigidité.

Les bureaux sont réalisés en demi-relief à partir d’une structure de carton plume recouverte de papier de verre peint qui figure le crépis. Celui-ci devient plus évident avec un brossage à sec de peinture blanche qui fait ressortir la granulométrie de la surface. Les fenêtres et porte sont tirées de maquettes Jouef. La porte du guichet où les agriculteurs du coin viennent enregistrer leur déchargement est directement réalisée avec une chute de plastique transparent issu d’un emballage. Une poignée en carte plastique est rajoutée. L’intérieur est aménagé par un comptoir et une rangée d’armoires métalliques. Les reliefs sont donnés par du carton collé et juste mis en peinture. Je pense qu’il n’est pas nécessaire de pousser très loin le détaillage alors qu’une évocation est suffisante vue de l’extérieure.

La cuve verticale est issue d’un boite Kibri, et simplement assemblée, peinte et patinée à la terre à décor Zébulon (en magasin de bricolage).

La tour des silos est réalisée sur le même principe et est agrémentée de deux ventilateurs extérieurs (de type différent). La taille est 160x80x420mm. Les initiales de la société sont issues d’une planche de transfert à sec Decadry. La porte en bas à gauche est réalisée en papier Popset dont de petites bandes sont collées pour figurer les renforts de cette porte « métallique ». Un aérateur est aussi placé sur le toit afin d’en rompre la monotonie.

Pour les silos, je me suis déplacé auprès de modèles réels pour en apprécier la taille véritable. Essayez, et vous serez surpris par leur taille impressionnante….J’ai donc pris 6 tronçons de tuyau PVC de 320mm et de diamètre de 80mm. Ils ont été collés ensemble bien à plat avec une colle spéciale pour PVC. Le haut a été équipé d’une structure en carton plume habillé de papier Popset strié avec une pointe à tracer. Les fenêtres sont aussi issues de ce papier. Les parties vides restantes en haut de chaque cylindre ont été comblées avec de la carte plastique et le tout a été peint et patiné. Le chemin de ronde a été ajouté en découpant des bandes de lanières plastiques servant à lier les cartons ou palettes. Le dessin est proche de la tôle antidérapante bien que le motif soit un peu gros. La rambarde est faite avec des plats en laiton de 1.5x0.25 percé et de fil de 0.3mm.

L’auvent de chargement est fait à partir de profilés et de cartes plastique. La charpente métallique est figurée. Le sol est en carton peint en gris Humbrol 64 et les joints (et fissures) des plaques en béton sont faites avec un pinceau fin en Gris 27. Un tube plastique de diamètre 4mm sort du mur de la tour et vient traverser le toit de l’auvent pour charger les wagons.

Les citernes à gauche du diorama sont installées dans un bac de rétention en carton plume (130x70) dont le périmètre est équipé d’un grillage (filet pour bateau de pêche de Artesania Latina) et d’un escalier pour le passage des personnes. Les citernes elles-mêmes sont issues de tubes pharmaceutiques et les canalisations viennent de mon stock de grappes de maquettes plastique dont on adapte les longueurs et diamètres, pour créer un ensemble cohérent. Le tout est peint en blanc et largement patiné

 Ce diorama, avec des dimensions généreuses, est malgré tout implanté sur une surface réduite. Mais, un jour, lorsque le temps et la place le permettront, ces silos feront partie d’un réseau complet….. En attendant, ils permettent de patienter…..

 

RETOUR