Francisons une américaine, la suite

     

texte et photos:LM

 

La base est un modèle Athearn, une machine type SW1500 achetée en promotion  aux USA pour 145FF (22 €). La description qui suit est faite dans l’idée de donner le cheminement général afin que ce type de travail puisse être adapté à toute autre machine.

La première partie du travail de « francisation » concerne bien sûr la caisse en plastique à laquelle il va falloir donner un look européen. Une différence majeure des matériels roulants américains est la différence de gabarit (plus haut). Nous allons donc « charcuter » la caisse pour abaisser la cabine de 5mm .

Sur le nez on arase en premier avec une scie à denture fine les feux de signalisation jusqu’au  bord du capot. Les passerelles avant et arrière sont araser. Les traverses de tamponnement sont francisées voir photo 3 .

Du coté de la cabine, il faut faire disparaître le « number board » (zones illuminés qui font apparaître les numéros de la machine par transparence) on découpera un morceau de plastique taillé à la forme voulue pour épouser l’arrondi de la cabine. De même pour les feux de signalisations. Les fenêtres inférieures seront bouchées avec de la simple carte plastique ajustée en place et les joints puis mastiquées et  sont finement retravaillés avec du papier de verre très fin. Le résultat est visible sur la photo 4.

Du coté de la caisse on va faire disparaître le décrochement disgracieux entre le capot supérieur et la cabine ,l’opération est simple il suffit de découper au cutter par l’intérieur les bords et de redresser le capot à l’horizontal les orifices en formes de triangles seront bouchés au mastic puis poncé.

La deuxième opération consiste à baisser la cabine de 5mm , comme les portes sont gravées sur la cabine nous n’avons pas le choix il faut donc découper la caisse de 5 mm pour incorporer la cabine. Cette opération s’effectue a l’aide d’un petit disque monté sur une perceuse miniature ,comme le montre la photo ci dessus. On coupera aussi les cheminée des échappement de 3mm.

Le travail de « carrosserie » est considéré terminé .les rambardes sont celles livrées d’origines Une seule sera retouchée du coté de la porte .

 

Ceci fait, un apprêt est appliqué sur l’ensemble de la caisse (apprêt en bombe pour carrosserie automobile disponible en supermarché (Choisissez toujours une couleur claire)

Le forme générale est maintenant là (à comparer avec celle d’origine), et nous allons maintenant ajouter les accessoires typiquement européens.

Parmi les plus évidents, il y a bien sûr les traverses de tamponnement qui reçoivent des tampons Carmina à ressort, et des attelages de type européens. La toiture reçoit le klaxon d’origine de la machine. . Les phares sont des pièces de récupération. Des attelages à boucle pourront être  vissés en lieu et place de ceux d’origine américain comme sur la photo.

 

Pour la décoration, comme cette machine n’est qu’une vue de l’esprit, tout est possible. Vous pouvez vous inspirez des nombreuses livrées des compagnies américaines ou d’autres originales en France comme au TVT . Pour en faire une machine de travaux j’ai choisi de peindre la caisse en orange pour le bas et en blanc pour la toiture avec un petit filet jaune pour démarquer les deux couleur. Le châssis est lui peint en brun (Humbrol 170) en prévision de la patine.

Si vous souhaitez une machine propre, vous pouvez alors peindre le châssis en noir. Viennent ensuite quelques détails tels que des transfert a sec pour numéroter la machine puis la patine (170 passé à l’aérographe puis reprise de la toiture et des grilles de ventilation avec de la terre à décor noire).

 

RETOUR